Les marchés hebdomadaires

Le jeudi matin, c'est Villefranche (12)

Les frères Cayrade sont présents sur le marché de Villefranche-de-Rouergue depuis le Moyen-Age ; ils ont connu la collégiale Notre-Dame quand elle était toute petite... 

Bon, allez, pas quand même, mais il y a tout lieu de parler de grande fidélité pour décrire la relation qu'entretiennent les maraîchers de Livinhac-le-Haut et les Villefranchois.

Tous les jeudis matin, ils se retrouvent au cœur de la bastide rouergate et contribuent, de part et d'autre des étals, à faire de ce rendez-vous rituel assurément le plus beau marché de plein vent de l'Ouest-Aveyron, notamment en été.

Et comme cela fait trois générations que ça dure, des liens se sont créés, on s'est  vu grandir et tout n'est plus qu'affaire de famille. Nourrie aux légumes du Peyssi, on voit ce qu'elle est devenue, la collégiale !

Le samedi matin, c'est Figeac (46)

Il est six heures, Figeac s'éveille. Dans l'aube bleutée qui enveloppe encore la place Carnot, Guillaume décharge caisses et cageots. Un plein fourgon de tomates biscornues, de courgettes accortes, d'aubergines pas espagnoles, de salades qui défrisent, de fenouils coiffés punk, de patates douces et de poivrons ardents... On en passe et des meilleures ; toute la famille des cucurbitacées et des grosses légumes de saison défile maintenant sur les tréteaux, brille sous les premiers rayons du soleil, les maisons à colombage et fenêtres à meneaux...

Couleurs, odeurs, saveurs. Primeur, vous avez dit primeur ?! Le samedi matin, à Figeac, le marché appartient à ceux qui se lèvent tôt. Mais les autres peuvent venir aussi, il y en aura pour tout le monde...